Collection de minéraux - Frédéric Guerteau

Collection de minéraux - Frédéric Guerteau

Comment entretenir les minéraux ?

Pas de photos dans cet article (quoique... le jour ou je nettoie un cuivre!), mais quelques conseils.

 

A moins d'avoir une vitrine parfaitement étanche (et encore...), toute collection subit cette calamité qu'est la poussière.

 

Pour certains minéraux, le nettoyage est simple : Un brossage léger avec un pinceau souple, sinon un rincage à l'eau pour les minéraux plus sales ou trop fragiles pour supporter le contact du pinceau.

Pour d'autres, le nettoyage est plus délicat : L'eau peut les diluer ou les oxyder. Il convient donc d'employer d'autres méthodes.

 

Voici donc une liste - loin d'être exhaustive - de minéraux lavables à l'eau.

 

Quartz, améthyste, fluorine, baryte, célestine, calcite, zéolites (dont la fragile okénite).

Des précautions s'imposent :

-Nettoyer à l'eau distillée ( à moins que l'eau soit non calcaire et très pure ).

-L'eau doit être à température ambiante

-Ne pas verser l'eau sur le minéral mais immerger le minéral dans l'eau, face cristallisée vers le bas, en prenant soin de ne pas abimer les cristaux au fond de la bassine (il faut bien veiller à avoir une hauteur d'eau suffisante).

-Faire des petits cercles dans l'eau pour créer un léger courant mais ne pas secouer le minéral

-Ne JAMAIS essayer de sécher le minéral sur un point chaud (radiateur, poële) ou avec un sèche cheveux : La différence de température brutale peut entrainer des clivages (cassures) disgracieux, inesthétique et irréparables dans de nombreux minéraux (spécialement la fluorine).

-Eviter de toutes manières de mouiller un minéral qui parait trop fragile ou friable.

 

 

D'autres minéraux ne supportent pas l'eau.

Par exemple:

-Minéraux ferreux (pyrite, marcassite, magnétite, hématite, ...)

-Famille des évaporites (gypse / sélénite / roses des sables halite, anhydrite, ...)

-Tout les autres minéraux ayant tendance à une oxydation naturelle (réalgar, cuivre, argent, galène, ...)

 

Dans ce cas, il convient d'utiliser autant que possible le pinceau doux.
Une solution très pratique consiste à acheter ces aérosols pour informatique qui soufflent de l'air comprimé ("air sec"). Il convient alors de nettoyer par pressions successives, a bonne distance (minimum 20 cm) sans appuyer trop longtemps, sinon l'air finit par sortir sous forme liquide et il devient très froid (risque de clivage). Avec précation donc!

 

D'autres traitements existent pour nettoyer certains cas particuliers : le cuivre natif recouvert de vert de gris se nettoie très bien (et sans frotter) dans l'ammoniac, par exemple.

Cela dit, les traitement chimiques sont à réserver aux minéralogistes avertis, pour des cas précis et avec toutes les précautions qui s'imposent (lunettes, gants, combinaison pour les produits les plus dangereux). Il ne sera donc pas question ici de faire une liste des traitements chimiques, qui restent aussi complexes que dangereux. Je conseille aux collectionneurs qui voudraient en savoir plus de visiter le site de Daniel Gol, très bien documenté à ce sujet.

 

http://danielgol.free.fr/index.html

 

 

 



17/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres