Collection de minéraux - Frédéric Guerteau

Collection de minéraux - Frédéric Guerteau

Le "monde merveilleux" des bourses ...

Je vais pousser un coup de gueule. Contre certaines "associations géologiques".
Etant passé de l'autre côté des stands de bourses depuis quelques mois, le constat est amer.
Les clubs et assoc' se servent. Utilisent et pompent les exposants. Et l'exemple d'un certain week end est particulièrement peu flatteur pour les organisateurs de bourses.
Je veux dire par là qu'une bourse ou l'exposant paie 45€ le mètre de table, ou l'entrée est payante (3€ : Doit-on payer pour entrer dans un supermarché?) pour les visiteurs et le tout dans une salle non climatisée ou il fait plus de 40°C, c'est largement exagéré. Et le bouquet c'est le café pas offert pour les exposants enfin si, mais ceux de la buvette n'étant pas au courant...), les membres du club qui se paient un repas gratuit sur le dos des vendeurs -ou ceux ci ont pas conviés - et des vendeurs qui se sont fait voler pendant la nuit (une pièce à 750€, ca fait mal... ).
Tout ca pour dire qu'avec des pratiques pareilles, les prix des minéraux s'envolent, il faut rentabiliser, du coup vendre des "objets dérivés". Réduire le choix de minéraux. Faire du lithotruc.
Ben le constat me fout les boules... Ce sont ces organisateurs, qui se servent grassement sur le dos des exposants qui aujourd'hui font que les bourses perdent en qualité, en choix, en authenticité, en pouvoir d'achat aussi. Parce que ces gens là, pour beaucoup, considèrent les exposants (amateurs comme professionnels) comme des vaches à lait permettant de payer leurs déplacements, leurs "frais" ou autre, ils tuent la minéralogie à petit feu. Et je ne parle même pas des bourses à au moins 150€ le mètre de table ...
Conclusion : J'aime ce que je fais, j'aime vendre des cailloux, discuter avec les gens, être à l'origine du sourire d'un gosse qui achète un "petit caillou" comme si c'était un trésor. Conseiller, échanger, débattre. Oui, je suis passionné par la minéralogie comme par ce contact privilégié. Mais quelle déception, quelle claque, quelle déchéance pour un passionné de devoir se dire "je dois vendre des merdes pour pouvoir continuer". Oui, je DOIS réduire les minéraux pour faire de la bijouterie et autres gadgets. C'est frustrant mais indispensable si je veux survivre dans ce milieu qui pourrit pour que quelques uns touchent quelques euros de plus.
On en voit beaucoup taper sur le dos des vendeurs "responsables" de la baisse de qualité des bourses. On oublie trop vite que les premiers responsables, ce sont les organisateurs qui font des prix de table à la limite du racket (900€ le m² à SMAM).
Monde pourri par la seule valeur qui devient universelle au détriment de toute valeur humaine: Le pognon. Cancer économique et fléau mondial qui à terme aura la peau de la passion, du beau, de "l'inutile" qui fait tant plaisir à voir. Triste réalité.
Heureusement, il reste des passionés qui organisent des bourses pour se faire plaisir, pour faire plaisir aux visiteurs et aux exposants, qui se bougent par idéal et non par intérêt personnel et dans des buts lucratifs. Ces bourses là méritent d'être des succès. C'est pourquoi je fais des articles sur ces bourses qui valent le coup (cf La Roque d'Anthéron ou Pernes les Fontaines). 


23/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres